Actualités Vaccination Covid-19

Vaccination Covid-19

9 juillet 2021

Alors que la progression du variant Delta fait craindre une 4e vague dès la fin du mois de juillet, le débat fait rage sur l’obligation vaccinale qui pourrait s’imposer à telle ou telle composante de la société française. En l’espèce,  la Mutualité Française se positionne en faveur de l’obligation vaccinale des soignants contre la Covid-19.

Sensibiliser et convaincre les Français que la vaccination est la meilleure des protections mutuelles est une priorité. C’est dans cet esprit que s’inscrivent toutes les actions de la Mutualité Française.

Pour autant, dans un contexte où les taux de vaccination des soignants demeurent insuffisants en France (57 % dans les Ehpad, 64 % à l’hôpital), le vice-président de la Mutualité Française, Daniel Havis, a choisi de prendre la parole sur le sujet. « La Mutualité Française a toujours été très engagée en faveur de la vaccination, le premier geste de protection mutuelle. Elle s’est donc résolument engagée dans la campagne vaccinale contre le Covid », rappelle-t-il. « Dans cette logique, il nous parait important aujourd’hui de prendre position clairement pour l’obligation vaccinale des soignants. C’est un devoir et une nécessité pour protéger les patients, les résidents en Ehpad et toutes les personnes particulièrement vulnérables à la pandémie. »

Les soignants se soumettent déjà à l’obligation de se faire vacciner contre l’hépatite B, le tétanos et la poliomyélite. Le vaccin contre la Covid-19 viendrait s’ajouter à ces obligations. Certains pays d’Europe, comme l’Italie, appliquent déjà cette obligation vaccinale pour tous les soignants et même d’autres professions en contact avec le public.

Au-delà de cette obligation vaccinale, sensibiliser et convaincre les Français que la vaccination est la meilleure des protections mutuelles demeure une priorité. C’est dans cet esprit que s’inscrivent toutes les actions de la Mutualité Française. C’est aussi dans ce contexte que la Mutuelle d’Ouest-France incite tous ses bénéficiaires non vaccinés à le faire sans tarder, afin de tous nous permettre de trouver l’issue de cette crise sanitaire, qui a déjà fait trop de morts, et de retrouver la vie d’avant avec ses moments de convivialité et de joie partagée.